Déodorant naturel

Zwoice . 5 juillet 2019

Femme en faisant des exercices les bras levés.

Le déodorant est l’un de ces accessoires de toilette auxquels nous ne pensons pas forcément. Il peut être en spray, avec bille, ou en stick; facile à appliquer et nous donne ce parfum frais toute la journée.

Nous supposons qu'il est sans risque d’en mettre sur notre corps, mais en réalité, que savons-nous vraiment de notre déodorant ? Qu'y a-t-il dans ce parfum frais que nous glissons chaque jour sur nos aisselles ? Et pourquoi ne transpirons-nous pas ?

La triste vérité

Non seulement il est livré dans un emballage plastique non réutilisable et souvent même non recyclable, ce qui crée des tonnes de déchets inutiles, mais un déodorant classique est un concentré de produits chimiques parmi les plus nocifs que nous appliquons à notre corps. Il inhibe le processus naturel de purification et de détoxification de notre corps, car il obstrue les follicules cutanés et leur empêche de transpirer autant que nécessaire.

Pour y parvenir, la grande majorité d'entre eux contiennent des ingrédients nocifs, tels que le paraben, l'aluminium, le triclosan, les phtalates ou différents parfums, qui sont libérés dans notre corps, absorbés et stockés dans des cellules adipeuses, qui prévalent dans les aisselles, causant ou contribuant à des problèmes de développement ou de reproduction, ainsi qu’à un cancer.

Parabens

Il existe de nombreux parabens, qui sont utilisés comme conservateurs dans les déodorants : méthyle, éthyle, propyle, benzyle et butyle, pour n’en citer que quelques-uns. Certains d'entre eux sont des produits chimiques perturbant le système endocrinien qui, déjà à de très petites doses, peuvent perturber l'équilibre hormonal du corps et interférer avec la façon dont il produit et régule les œstrogènes. Il y a des tissus sensibles aux œstrogènes dans le sein, donc l’inquiétude est que, si vous mettez des parabens près de ce tissu tous les jours, ils pourraient favoriser la croissance de cellules cancéreuses, chez les hommes comme chez les femmes.

Aluminium

Les composés de l'aluminium, tels que le chloralhydrate d'aluminium ou le tétrachlorohydrexly d'aluminium zirconium, présents dans les antitranspirants agissent comme un bouchon dans les canaux sudoripares et arrêtent temporairement le flux de sueur. Cependant, ils peuvent être absorbés par votre peau et, tout comme les parabens, imitent les œstrogènes, qui favorisent la croissance des cellules cancéreuses du sein. “Plus de 50% des cancers du sein commencent dans le quadrant supérieur externe du sein, de la région sous les aisselles. Bien que ce ne soit pas la preuve que l’aluminium est à blâmer, l’apparition de cancer du sein tend à s’aligner sur l’utilisation de produits contenant du métal.”

Triclosan

Ce produit chimique est ajouté aux produits de beauté afin de prévenir la contamination bactérienne en tuant les bactéries à la surface de la peau. Cependant, nos corps contiennent de bonnes et de mauvaises bactéries, et le triclosan les tue tous sans distinction. Classé comme pesticide et potentiellement cancérigène, il peut également irriter la peau et causer une dermatite de contact.

Phthalates

Ces composés sont généralement présents dans tout produit dont le parfum reste après son application, car ils participent en partie à ce qui permet aux odeurs de coller à votre peau.

Par ailleurs, ils semblent également perturber la façon dont le corps produit et utilise la testostérone chez les hommes et les femmes. Et enfin, la plus grande préoccupation concernant les phtalates est qu’ils pourraient nuire à la capacité de reproduction des hommes ou avoir une incidence sur le développement du fœtus chez les femmes enceintes. La recherche a également établi un lien entre les phtalates et des QI plus bas et des taux d'asthme plus élevés.

Fragrance

Presque tous les produits parfumés ont une fragrance ou un parfum énuméré parmi leurs ingrédients. Ces produits étant protégés par la législation commerciale, il est impossible de savoir quels produits chimiques, allant des phtalates à d’autres substances provoquant des allergies ou des irritations de la peau, sont masqués dérrière ces termes apparemment bénins.

Homme dans un laboratoire avec des vêtements de protection et un casque.

Prêt à désintoxiquer vos aisselles ?

Les déodorants naturels ne nous empêchent pas de transpirer, ce qui est une bonne chose car, grâce à la transpiration, le corps aide à se débarrasser des toxines et à réguler sa température. La sueur en soi ne provoque pas d'odeur corporelle, une mauvaise odeur survient lorsque la sueur est mélangée avec des bactéries sur votre peau. Manger sainement et boire suffisamment d'eau peut réduire considérablement les odeurs, mais parfois, la réduire ne suffit pas et nous avons besoin d’un petit peu d’aide.

Le secret des déodorants naturels est qu'ils ne bloquent pas les pores de notre peau. Cela permet aux bonnes bactéries de la peau de fonctionner, contribuant ainsi à minimiser et à couvrir les odeurs, même lorsque vous ne portez pas de déodorant. De plus, ils contiennent des hydratants à base de plantes qui traitent la peau sensible de vos aisselles en douceur. Des ingrédients comme le beurre de karité, l'huile de noix de coco et l'argile riche en minéraux peuvent réellement améliorer l'état des aisselles, les laissant lisses et moins sujettes aux irritations.

DIY

Vous allez être surpris par la facilité et la rapidité avec lesquelles vous produisez votre propre déodorant naturel qui fait des merveilles pour vos aisselles. Il ne nécessite que quelques minutes de votre temps et une poignée d'ingrédients, parmi lesquels : les propriétés antibactériennes de l'huile de coco aideront à protéger vos aisselles des bactéries qui causent les odeurs, le bicarbonate de soude absorbera naturellement odeurs et humidité, la farine de maïs maintiendra la peau sèche, et enfin les huiles essentielles telles que la sauge, le ravintsara, le palmarosa ou la lavande ajouteront une agréable odeur au mélange.

Ingrédients

  • 50g d'huile de noix de coco
  • 25g de bicarbonate de soude de qualité cosmétique très fine (facultatif - il peut être irritant)
  • 40g de fleur de maïs
  • 5 gouttes d'huile essentielle (facultative - ne pas recommandées aux femmes enceintes et enfants de moins de six ans)
  • 1 bocal en verre à fermeture hermétique

Préparation

  • Laissez fondre l'huile de coco au bain-marie
  • Ajoutez le bicarbonate de soude et la fleur de maïs et mélangez bien
  • Si vous le souhaitez, ajoutez l'huile essentielle de votre choix (sauge, ravintsara, palmarosa ou lavande)
  • Verser dans un bocal en verre à fermeture hermétique
  • Laissez le mélange reposer quelques heures, jusqu'à ce qu'il devienne moins liquide

Stockage et utilisation

  • De temps en temps, vous devrez peut-être mélanger le produit avant utilisation
  • Si non utilisé plus tôt, il durera plusieurs mois
  • Si il devient solid à cause du froid, laissez-le simplement fondre à nouveau au bain-marie
Des pots en verre contenant du bicarbonate de soude et du déodorant sur un chiffon à rayures bleu-blanc.

Produits connexes

Vous pourriez aussi aimer

Product added to wishlist

Nous utilisons des cookies pour améliorer le fonctionnement du site, analyser notre trafic et vous fournir une meilleure expérience de navigation.
En utilisant notre site ou en cliquant sur "Accepter", vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus.