LE BON VIEUX MOUCHOIR EN TISSU

Zwoice . 23 juillet 2019

Photo noir et blanc d'un homme en costume blanc avec une cravate à pois et un mouchoir dans sa poche.

Le mouchoir classique est fait d’un simple carré de tissu pliable et réutilisable destiné à s’essuyer le nez ou à éternuer dedans. Il était très apprécié par nos grands-parents, mais a commencé à disparaître peu à peu au milieu du XXe siècle quand les mouchoirs en papier ont faits leur apparition et sont devenus une alternative populaire, et les mouchoirs en tissu sont aujourd’hui parfois considérés comme des accessoires désuets. L’option jetable, commercialisée comme étant plus facile à utiliser et plus hygiénique, est donc clairement sortie gagnante, malheureusement, sans y réfléchir à deux fois ni prendre en compte son impact sur notre santé et sur l’environnement.

Pourquoi devrais-je m'en soucier ?

Saviez-vous que les mouchoirs en papier ne sont pas fabriqués selon des procédés respectueux de l'environnement ? La fabrication de pâtes et papiers est le troisième émetteur de CO2 en proportion. Avez-vous déjà consulté la liste des ingrédients sur votre boîte de mouchoirs en papier ? Vous devriez, nous y reviendrons plus tard. Et savez-vous que ni leurs emballages en plastique, ni les mouchoirs en papier eux-mêmes une fois utilisés ne peuvent être recyclés ?

Tout cela a son importance, car la première étape du processus de fabrication d’un papier doux consiste à créer de la pâte à papier. Elle peut être faite à partir de fibres de bois ou de matériaux recyclés. Cependant, très peu de mouchoirs sont fabriqués à partir de matériaux recyclés, car les fabricants ne peuvent pas les rendre suffisamment doux, donc dans les deux cas, le processus nécessite de couper des arbres, qui prennent plusieurs décennies à se développer. Cette cause de déforestation contribue non seulement au réchauffement climatique, mais entraîne aussi la perte d'habitat pour la faune et la flore. De plus, les usines de papier utilisent d'énormes quantités d'eau et d'électricité et polluent l'air et l'eau à cause des produits chimiques utilisés pour le blanchiment des tissus. Les matières premières ainsi que les mouchoirs finis doivent être transportés vers et depuis les usines via des moyens de transport émettant du dioxyde de carbone. Et le produit final est un pollueur majeur en raison du fait qu’il ne peut être recyclé.

Et comme si cela ne suffisait pas, la plupart des mouchoirs jetables contiennent des ingrédients nocifs, tels que le laurylsulfate de sodium, le palmitate d'isopropyle ou le chlore. Le premier est un agent moussant, connu pour être un irritant pour les yeux et la peau, susceptible de se transformer en cancérogène s'il est associé à d'autres produits chimiques. Le palmitate d'isopropyle peut provoquer des irritations de la peau, de l'acné ou une dermatite lorsqu'il est associé à de l'alcool stéarylique, comme c'est souvent le cas dans les tissus en papier. De plus, la plupart des tissus sont blanchis pour devenir blancs, un processus qui implique que le bois soit traité avec du chlore, un corrosif puissant qui irrite également les yeux, la peau et les voies respiratoires par une simple inhalation des gaz. En outre, des dioxines se forment dans le processus, pouvant provoquer un cancer et sont relâchées dans l’air et les cours d’eau, ce qui nuit non seulement à nous, mais également aux plantes, aux animaux et à l’environnement.

Oui, vous pourrez peut-être trouver des mouchoirs en papier recyclés, sans chlore ou transformés, même emballés dans des boîtes en papier de nos jours, mais compte tenu de tout ce qui précède, nous savons maintenant tous que ce n'est toujours pas la solution idéale pour votre santé, ni l'avenir de notre planète.

Photo aérienne de troncs d'arbres près d'une ancienne zone forestière.

Prêt à faire revivre le mouchoir en tissu, mais soucieux de l'hygiène ?

Les spécialistes du marketing nous ont convaincus qu’en utilisant un mouchoir en tissu, nous augmentons les chances de transmettre le virus à ceux qui se trouvent autour de nous lorsque nous nous serrons la main ou touchions d’autres objets tels que des robinets, des poignées de porte, des couverts ou des claviers d’ordinateur, puis nous frottons les yeux ou le nez. Un tissu jetable est considéré comme plus hygiénique parce que quelqu'un peut se moucher, contenir les parties potentiellement germinatives à l'intérieur du tissu et ensuite le jeter. S'ils se lavent également les mains ensuite, leur risque de propagation des germes à quelqu'un d'autre est très faible.

En réalité, la propagation des germes ne dépend pas de l'utilisation d'un produit réutilisable ou jetable, mais de la manière dont nous l'utilisons ou, en d'autres termes, de la qualité de nos habitudes en matière d'hygiène pour minimiser la propagation des germes.

Si nous pensons à des exemples concrets, prenons comme exemple quelqu'un qui se mouche en marchant dans la rue où il n’y a pas de poubelle aux alentours ou assis dans son siège en train de regarder une pièce de théâtre, et bien, dans ces cas comme dans bien d’autres, le mouchoir en papier finira dans son sac ou dans sa poche. Sans même mentionner le fait que les mains sont souvent nettoyées bien longtemps après s’être servis de son mouchoir.

Maintenant, imaginons que nous sommes un utilisateur de mouchoir en tissu qui en porte plus d’un à la fois et le plie vers l’intérieur après utilisation, retenant les germes et présentant à chaque fois une nouvelle zone sèche, avant de les placer dans leur poche. Quand un mouchoir est complètement utilisé, on le range dans un sac séparé et on en sort un autre. Et quand nous rentrons à la maison, nous mettons les mouchoirs usagés au linge sale. Pas très différent d'un utilisateur de mouchoir jetable, n'est-ce pas ?

Toujours pas convaincu ? Et qu'en est-il des éternuements liés aux allergies ? Il n'y a pas de germes impliqués dans les allergies, alors pourquoi ne pas offrir un peu de douceur à votre nez en choisissant un joli mouchoir en tissu, doux et sans produits chimiques ?

Des mains savonneuses sous l'eau qui coule du robinet.

Foncez !

En réalité, les mouchoirs en tissu sont peu hygiéniques si nous ne les changeons pas aussi souvent que nous nous débarrasserions d'un mouchoir en papier.

Il faut 3 fois moins d'énergie pour produire un mouchoir en coton biologique que pour la culture des arbres et la production de la pâte pour fabriquer un papier fait de fibres vierges.

C’est aussi moins cher. Les produits jetables nous coûteront toujours plus cher à long terme, car même s'ils semblent bon marché, ils sont conçus pour nous permettre de continuer à les acheter encore et encore.

Le mouchoir en tissu peut avoir besoin d'un bon lavage de temps en temps, mais ne produira jamais de montagne de déchets et n’irritera pas votre nez à chaque fois que vous avez un rhume. De plus, avec le temps, il devient plus mou que tout autre mouchoir en papier, ce que votre nez appréciera sûrement.

Et non, vous ne gâcherez pas davantage de ressources en les lavant. Les mouchoirs en tissus sont si petits que vous pouvez toujours leur trouver une place dans votre lave-linge lorsque vous faite une lessive. Le mouchoir en tissu sort clairement vainqueur en utilisant 4,5 fois moins d’eau qu’un papier vierge. Même s'il faut environ 2,2 litres d’eau pour produire un mouchoir en papier et 165 litres pour cultiver et fabriquer un seul mouchoir en tissu et 78 litres pour le laver tout au long de votre vie, il bat de loin le mouchoir jetable, car il sera utilisé au moins 520 fois, en le ramenant à 0,47 litre d'eau par utilisation.

Enfin et surtout, le fait qu’un mouchoir soit réutilisable et recyclable signifie qu’il ne finit pas dans une décharge. Tous les effets nocifs liés à l’approvisionnement en matières premières, la fabrication, l’emballage et le transport ne se produisent qu’une seule fois, au contraire des mouchoirs en papier pour lesquels cela se produit à chaque utilisation d’un nouveau mouchoir.

DYI

  • Demandez à vous grands-parents
  • Fabriquez-les à partir de vieux draps ou taies d'oreiller
  • Achetez des mouchoirs vintage
  • Si vous achetez du neuf, choisissez du coton biologique ou du chanvre non blanchi
Beau morceau de tissu coloré avec un motif de feuilles et de fleurs.

Mais c'est tellement moche et démodé !

Pas vrai du tout ! Découvrez ces mouchoirs uniques en leur genre, colorés et doux, réutilisables et fabriqués en coton biologique. Adorables, n'est-ce pas ?

Produits connexes

VOUS POURRIEZ AUSSI AIMER

Product added to wishlist

Nous utilisons des cookies pour améliorer le fonctionnement du site, analyser notre trafic et vous fournir une meilleure expérience de navigation.
En utilisant notre site ou en cliquant sur "Accepter", vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus.